Santé et bien être

Surveillons la santé de notre utérus !

maladie utérus femme

L’utérus est un organe très sollicité au cours de notre existence que ce soit pendant la période des règles, durant une grossesse et au moment de l’accouchement. Découvrez pourquoi faut-il contrôler son utérus ainsi que les conseils pour préserver sa santé!

Pourquoi assurer la surveillance de son utérus?

Cet organe de l’appareil reproducteur de la femme est fragile. S’il est mal protégé, il peut attraper facilement des maladies de l’utérus et provoquer même des cancers. Certains cas amènent même à son ablation ou à la stérilité.

Les maladies fréquentes de cette partie du corps féminin sont : 

    – Les polypes utérins qui  sont des excroissances pouvant provoquer des saignements anormaux. Ces tumeurs bénignes apparaissent souvent chez les femmes au stade de la périménopause. La cause : l’endomètre se renouvelle rarement tous les mois de manière régulière. 

–   Les maladies du myomètre qui provoquent des saignements. Si ce muscle s’épaissit fréquemment, cela concerne alors d’un utérus généralement myomateux. Par contre, on parle de fibrome lorsque le myomètre s’épaissit en interne. 

–   l’hyperplasie, une maladie de l’utérus liée à l’endomètre. Dans la plupart des cas, elle survient lors d’un saignement important entre les menstruations mensuelles ou au cours des règles abondantes. Ce déséquilibre hormonal se manifeste souvent chez les femmes en surpoids.  

–  l’hystérocèle qui désigne un prolapsus de l’utérus c’est-à-dire que le col de l’utérus descend anormalement au niveau des lèvres génitales. Les femmes d’un âge mature ayant eu de gros bébés ou ayant accouché plusieurs fois dans une vie sont les plus touchées par cette descente d’organe. 

–  le cancer du col de l’utérus 

– l’endométrite qui est une infection survenant par des douleurs dans le bas du ventre, des saignements anormaux et des pertes malodorantes.  L’endométrite apparaît presque souvent après un accouchement ou chez une femme portant un stérilet. 

– la vaginose bactérienne qui est engendrée par le déséquilibre de la flore vaginale (flore de Doderlein) voire par son absence. Elle conduit à des pertes abondantes grises ou verdâtres, qui s’accompagnent parfois d’une odeur de poisson voire de cadavre. Bien qu’elle soit bénigne chez la femme, il est indispensable de la traiter  si l’on est enceinte. 

Comment préserver la santé de son utérus?

Pour protéger son utérus, voici quelques conseils d’hygiène et de santé que vous pouvez adopter :

  • Évitez de nettoyer l’intérieur du vagin, car cela cause souvent la destruction de la flore. Pour la vulve, mieux vaut la rincer à l’eau claire, mais non pas avec des lingettes. Bannissez également les gels douche et savons pendant le lavage.
  • Changez souvent de serviettes et autres protections hygiéniques lors des règles pour éviter d’attraper des infections.
  • Ayez recours à diverses remèdes apaisants pour soulager l’utérus pendant les menstruations : bouillotte, tisane, sport douce (yoga, marche, pilate) .
  • Mangez une alimentation riche en magnésium et en potassium. Privilégiez notamment les poissons, les fruits secs et les œufs qui vous permettent de ne pas avoir des crampes utérines.
  • Faites des cures de probiotiques régulières qui assurent le maintien du taux de lactobacilles dans le vagin.
  • Réalisez tous les 3 ans un dépistage du cancer de l’utérus via un frottis, et notamment à partir de 25 ans.
  • Protégez-vous pendant les rapports sexuels pour limiter les risques de contamination aux infections sexuellement transmissibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *